La productivité

dimanche 6 octobre 2013

Utiliser les facteurs de production, capital et travail, pour produire un bien ou un service conduit à des résultats différents en fonction de l’efficacité de ces facteurs de production.
Les économistes appellent productivité horaire du travail ce qu’un individu peut produire en une heure de travail.

Cette définition parait simple, pourtant elle est très insuffisante pour apprécier réellement l’efficacité d’une heure de travail.
- D’abord tous les individus n’ont pas la même efficacité ou pour le dire autrement toutes les heures de travail ne sont pas également productives.
- Ensuite l’efficacité d’une de travail d’un individu dépend du matériel qu’il utilise qe la même manière que l’efficacité d’une machine peut dépendre de la manière dont l’opérateur l’utilise. Cela veut dire que la productivité du travail dépend du capital utilisé par le travailleur et réciproquement.
- Enfin l’efficacité technique d’une heure de travail ne mesure pas son efficacité économique qui dépend des prix d’une heure de travail et du prix du produit réalisé.
Devant les problèmes de définition et de mesure qui viennent d’être posés il es tentant de raisonner autrement en s’interrogeant sur la contrepartie de cette efficacité si difficile à apprécier. Il faut alors faire l’hypothèse que la rémunération des facteurs de production, travail et capital, correspond (plus ou moins exactement) à l’efficacité de ces facteurs. Si une heure de travail est payée 30 euros par l’employeur c’est qu’elle permet de produire une valeur au moins égale à 30 euros et si un travailleur accepte de recevoir 30 euros pour une heure de travail c’est parce qu’il considère qu’il ne peut espérer beaucoup plus dans un autre contrat compte tenu de sa contribution à la création de valeur. S’il pense qu’il apporte une valeur supplémentaire de 35 euros il estime que les 5 euros d’écart entre sa contribution et son salaire sont la rémunération de l’employeur qui met à sa disposition les outils lui permettant de participer à la production.

La productivité d’un facteur de production

La productivité est un rapport qui exprime quelle quantité ou quelle valeur produite résulte de l’utilisation d’une quantité donnée d’un facteur de production.
Il faut donc préciser quelle mesure de la production doit être retenue.
Il y a trois réponses possibles :
- la quantité de produits (le nombre) et dans ce cas on mesure une [*productivité physique ou en volume*] (par exemple quand on exprime un rendement céréalier à l’hectare en annonçant 75 quintaux à l’hectare)
- la valeur de la production vendue (le chiffre d’affaires)
- la valeur ajoutée par cette production (ce qui est vraiment produit par cette activité).
Dès que l’on veut mesurer une productivité pour une activité réalisant plusieurs produits différents le calcul de la productivité physique ou en volume n’est plus possible. Le plus souvent donc (presque toujours) ce sont les [*productivités en valeur*] qui sont calculées. Dans ce cas il est logique de retenir la valeur ajoutée comme mesure de l’efficacité de l’activité concernée car en retenant le chiffre d’affaires on attribue au producteur une production (les consommations intermédiaires) dont il n’est pas responsable.

Il faut ensuite choisir la mesure de la quantité ou de la valeur du facteur utilisé.
Le plus souvent c’est la quantité qui est retenue parce que prendre en compte la valeur (coût unitaire du facteur multiplié par la quantité utilisée du facteur) relève d’une autre démarche, celle de la mesure de la rentabilité.
Pour autant les difficultés ne disparaissent pas. Faut-il ou non retenir la durée d’utilisation en plus du nombre de travailleurs ou d’équipements ? Faut-il prendre en compte le fait que le travail et les équipements peuvent être utiliser plus ou moins intensément. Les réponses à ces questions conduisent à distinguer la [*productivité apparente*] d’un facteur (qui ne tient compte que de la quantité de facteur) et la [*productivité effective*] qui se calcule avec la notion de "flux des services productifs" du travail ou du capital intégrant la durée et l’intensité d’utilisation du travail ou du capital [1].


2.2 Mesurer l'efficacité des facteurs de... par minicours



La productivité totale des facteurs

Enfin en calculant la productivité d’un facteur, on fait l’hypothèse irréaliste que ce facteur peut être isolé des autres. En réalité le travail et le capital sont combinés pour produire. Les productivités du travail et du capital, apparentes ou effectives sont des productivités partielles. Pour mesurer l’efficacité d’une combinaison productive il faut donc calculer la [*productivité globale des facteurs*].
Celle-ci est calculée en divisant la valeur ajoutée par l’ensemble des flux de services productifs (travail et capital).
Pour en savoir plus voir cet article dans les compléments.

Illustration

PNG
Dans cet exemple on voit que le calcul le plus souvent utilisé dans les médias, celui de la productivité horaire apparente du travail (85,7 €) sous-estime la productivité horaire "effective" du travail (95,2 €) dont une partie s’explique par la présence d’un capital efficace (une heure d’utilisation de capital apporte effectivement 214,2 € de valeur ajoutée) si l’on considère que le travail et le capital peuvent être isolés. En fait c’est impossible et la seule mesure de la productivité qui a un sens c’est celle de la productivité totale ou globale des facteurs indiquant quelle valeur est obtenu en une heure de production, ici 65,9 €.

Une synthèse de ce qui précède et l’annonce de ce qui va suivre à propos de l’origine des gains de productivité dans cette vidéo proposée par la BNP sur EcoDico

[1Pour mesurer le degré d’intensité d’utilisation on fait une estimation des marges d’augmentation de la production qui pourrait être obtenues sans augmenter la quantité du facteur considéré. Par exemple si on peut augmenter la production de 20% à durée du travail constante sans devoir embaucher, le degré d’intensité de l’utilisation du travail est égal à 80%.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 2140 / 1361489

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Économie générale  Suivre la vie du site La productivité  Suivre la vie du site Cours   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP + AHUNTSIC

Creative Commons License