Les marchés de matières premières

mercredi 15 janvier 2014

Issus des anciennes Bourses des marchandises les marchés des matières premières sont à l’origine de la création des marchés à terme. Les grandes place de négociations des produits "physiques" ont été "doublées" par des marchés à terme permettant de mettre en place des instruments de couverture contre les risques de prix.
Si les produits sont souvent également cotés sur des marchés à terme régionaux, permettant de prendre en compte des spécificités locales, quelques grands marchés à terme dominent les marchés de matières premières. La tendance est aux fusions sur les places boursières ces dernières années, les grands marchés à terme indépendants devenant de plus en plus rares.
Voici les plus importants marchés à terme de matières premières.

Les trois grands marchés US.

CME Group est né en 2007 de la fusion entre le CBoT et le CME. Le groupe a fusionné en 2008 avec le Nymex (New York Mercantile Exchange).
Le Nymex et la plus grande place de cotations de matières premières au monde ; le Nymex est spécialisé dans l’énergie et, depuis sa fusion avec le Comex (Commodities Exchange), les métaux précieux. Il s’agit de loin du premier lieu de cotation pour l’énergie. Les cotations sont généralement effectuées à la criée en journée, électroniquement le reste du temps. Contrats à terme : pétrole brut, gaz naturel, fuel domestique, essence sans plomb, or, argent, cuivre, platine, palladium et aluminium.
Le CBoT est le plus ancien marché à terme aujourd’hui encore en activité, le Chicago Board of Trade, créé en 1848, était spécialisé dans les céréales et les oléagineux. Si la majeure partie de son activité est aujourd’hui concentrée sur les contrats sur instruments financiers, le CBoT reste la plus grande place mondiale en termes d’échange de produits agricoles. La plupart des contrats à terme de matières premières du CBoT sont encore échangés à la criée, parallèlement aux transactions électroniques. Contrats à terme : maïs, graines de soja, huile de soja, tourteau de soja, blé, avoine, éthanol, riz.
Le CME (Chicago Mercantile Exchange) est issu du Chicago Butter & Egg Board, fondé en 1898. Contrats à terme : bétail vivant, porc vivant, bétail d’embouche, bois d’œuvre, longes de porc congelées. La Bourse des métaux de Londres (London Metal Exchange).
Voir la brochure présentant le groupe en français.

Le London Metal Exchange (LME)

Consacré principalement aux métaux non ferreux depuis 1877, le LME a pour particularité d’avoir conservé intactes certaines traditions issues de pratiques de l’époque. Lorsqu’un marchand avait des métaux à vendre, il traçait un cercle afin que les acheteurs enchérissent autour de lui. Le cercle est aujourd’hui entouré de banquettes, sur lesquelles ne s’installent que quelques intermédiaires. Tous les jours, chaque métal est coté à la criée quatre fois au cours des séances de cinq minutes. Ces séances sont complétées par une plate-forme de négociation électronique. Le LME est la dernière place boursière européenne à fonctionner à la criée.
Le LME n’est pas à proprement parler un marché à terme, mais un marché de date : le marché cote chaque jour pour un délai fixe de trois mois, contrairement à ses homologues qui cotent des contrats dont l’échéance est établie à une date définie. Cette particularité a là aussi une origine historique : aux débuts du LME, les opérateurs cherchaient à se couvrir des risques de fluctuations de prix des métaux en provenance d’Amérique latine ou d’Asie du Sud-Est pendant le temps de transport, qui était estimé en moyenne à trois mois.
Autre particularité : les contrats du LME sont garantis par la détention d’importants stocks physiques de métaux, répartis partout dans le monde.
Le LME est de loin le plus grand marché d’échange de métaux de base au monde. Ses cours servent de référence à toutes les négociations commerciales sur ces métaux. Contrats à terme : aluminium, cuivre, étain, nickel, zinc et plomb ; acier ; 2 variétés de plastiques ; bientôt, cobalt et molybdène Le LBMA (London Bullion Market Association)

Ce marché regroupe dans une association des grandes banques internationales, des producteurs et des marchands de métaux précieux. Le LBMA est l’un des principaux intervenants sur les marchés physiques de métaux précieux, et est considéré comme la référence pour les prix de l’or et de l’argent. Il ne s’agit pas d’un marché à terme, mais d’un marché où les métaux sont échangés de gré à gré pour livraison immédiate. Euronext.liffe

London International Financial Futures and Options Exchange

Le Liffe (London International Financial Futures and Options Exchange) a étendu son activité aux produits dérivés sur les échanges de matières premières en 1996, en acquérant le LCE (London Commodities Exchange), avant d’être racheté par Euronext en 2002 (qui a lui-même fusionné avec le Nyse). Euronext.liffe est surtout présent sur les produits dérivés sur actions et taux d’intérêt.
Sur les contrats à terme de matières premières, les volumes d’échange sont loin de ceux des grandes places américaines, mais ils servent de référence sur les marchés physiques européens. Contrats à terme : blé meunier, blé fourrager, maïs, colza, huile de colza, cacao, café robusta, sucre roux et blanc.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 156 / 98575

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Économie générale  Suivre la vie du site Les modes de financement  Suivre la vie du site Compléments   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP + AHUNTSIC

Creative Commons License