Les rachats qui ont forgé le paysage mobile depuis l’iPhone

mardi 24 septembre 2013

Dans Le Monde.fr du 03-09-2013 cette chronologie des rachats et restructurations qui ont marqué l’histoire récente des téléphones mobiles.

16 mai 2005 - Google acquiert Android

En 2005, deux ans avant l’arrivée de l’iPhone et plus de trois ans avant la vente de son premier smartphone, Google rachète la start-up Android, menée par Andy Rubin, un ancien d’Apple. La jeune pousse travaille sur un système mobile secret, dont les premières versions publiées ressemblaient au BlackBerry du canadien RIM, avant l’annonce du téléphone d’Apple. Le système de Google a été constamment remanié depuis, pour désormais équiper plus de la moitié des smartphones en circulation dans le monde.

11 février 2008 Microsoft s’offre Danger

En février 2008, le groupe de Redmond acquiert la première société fondée par Andy Rubin, Danger, qui produisait à l’époque le téléphone à clavier Sidekick pour l’opérateur américain T-Mobile. L’opération, chiffrée à 500 millions de dollars, apportait à Microsoft un système pour smartphone et une équipe de développeurs censée contribuer au développement de Windows Mobile, l’un des trois systèmes mobiles dominants à l’époque, avec Symbian de Nokia et BlackBerry OS de RIM.

13 avril 2010 Blackberry rachète QNX

La société canadienne, qui cherche à renouveler son système BlackBerry, acquiert le spécialiste de l’informatique embarquée pour l’automobile, QNX. Officiellement, BlackBerry espérait se concentrer sur l’intégration de ses téléphones et de la 4G dans l’automobile. QNX concevait surtout son propre système, ensuite mis par RIM au cœur de la tablette Playbook et de BlackBerry OS 10, le système "de la dernière chance" du groupe canadien lancé début 2013 avec deux smartphones.

28 avril 2010 HP rachète Palm

Le géant de l’informatique en déclin sur le marché PC, HP, rachète en 2010 une vieille gloire de l’informatique mobile, Palm, qui peinait alors à se relancer avec deux smartphones. L’acquisition à 1,2 milliard de dollars permettait au groupe de se doter d’un système au succès critique, webOS, qu’il aurait pu allier à sa puissance commerciale. WebOS devait aussi bien équiper smartphones et tablettes qu’imprimantes. Las, les projets de HP autour de ce système ont tourné court quand, en août 2011, quand la société a annoncé abandonner ses produits utilisant webOS, dont l’unique tablette Touchpad.

10 mai 2011 Microsoft acquiert Skype

En rachetant le spécialiste de la téléphonie sur Internet Skype, pour 8,5 milliards de dollars, Microsoft ouvrait autant la possibilité d’intégrer ces fonctions dans tous ses produits que d’occuper le terrain sur l’un des principaux usages des smartphones. Skype est actuellement l’une des applications les plus téléchargées sur mobile et remplace depuis début 2013 la messagerie instantanée Windows Live (MSN).

27 octobre 2011 Sony acquiert la totalité de Sony-Ericsson

Sony a versé 1,05 milliard d’euros pour acquérir la moitié des parts détenue par Ericsson dans la joint-venture Sony-Ericsson. Sony s’assurait ainsi la posession d’équipes, de capacités de production et surtout de brevets essentiels à son activité grandissante sur mobile. L’entreprise a été ensuite renommée Sony Mobile et est devenue l’un des principaux constructeurs de smartphones, que le groupe espère voir devenir rentable d’ici début 2014.

22 mai 2012 Motorola, "a Google company"

La firme de Mountain View s’est offert le pionnier de la téléphonie mobile, Motorola Mobility. Pour 12,5 milliards de dollars, le groupe a obtenu l’un des principaux fabricants américains de téléphones et un portefeuille de plus de 17 000 brevets particulièrement utiles dans la guerre des brevets qui l’oppose à plusieurs de ses concurrents. Motorola a récemment lancé aux Etats-Unis le Moto X, un smartphone Android fabriqué dans le pays.

23 août 2012 Facebook croque Instagram

Le réseau social le plus utilisé dans le monde, qui peine à rentabiliser efficacement son audience sur mobile, a acquis pour près de 750 millions de dollars le service photo Instagram, uniquement utilisable sur smartphone. L’attrait principal d’Instagram réside en la possibilité d’éditer et de partager simplement les photos entre utilisateurs de l’application. L’ajout de filtres photo est depuis devenu fréquent sur les applications de médias sociaux – comme Twitter – ou les fonctions intégrées par défaut aux smartphones.

9 octobre 2012 Twitter s’empare de Vine

Peu après le rachat d’Instagram par Facebook, Twitter a répliqué en s’accaparant Vine, un service de courtes vidéos sur mobile. Le service a été lancé en janvier 2013, et rivaliserait avec Instagram en termes de partages sur Twitter.

10 juin 2013 Google rachète l’application Waze

Après les systèmes d’exploitation pour mobiles, la cartographie est devenue un objet central dans la construction d’écosystèmes pour mobiles. Google, qui domine le marché avec son service Maps, a racheté pour un prix estimé à plus d’un milliard de dollars le réseau Waze. Celui-ci offre de l’info "trafic" en temps réel, alimentée par une communauté d’utilisateurs. Premier pas pour Google : fin août, les rapports d’incident trafic de Waze ont été intégrés à son application Maps.

3 septembre 2013 Microsoft rachète Nokia

Peinant à bousculer le marché des smartphones, tenu par Android de Google et iOS d’Apple, Microsoft a annoncé le rachat, mardi 3 septembre 2013, des activités mobiles du géant finlandais de la téléphonie Nokia, qui peine également à affronter la concurrence apparue en 2007 avec l’iPhone. Avec à sa tête Stephen Elop, un ancien de Microsoft, Nokia a misé sur le système Windows Phone pour son retour. Pour 5,44 milliards d’euros, Microsoft s’offre la division mobile de l’entreprise, ainsi que l’usage de ses brevets et de ses services de cartographie.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 91 / 1486729

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Économie d’entreprise  Suivre la vie du site Actualités   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP + AHUNTSIC

Creative Commons License