Progrès technique et emploi

samedi 8 février 2014

Le progrès technique peut prendre des formes très différentes. Mais, schématiquement, on considère quil va consister soit en linvention de nouveaux biens, de meilleure qualité que ceux qui existaient auparavant, ou alors de nouveaux procédés de fabrication ou modes dorganisation de la production, plus efficaces au sens où ils utiliseront moins de facteurs de production.
Alors, linfluence du progrès technique sur lemploi, au niveau microéconomique, cest un peu au cas par cas. Par moment, il peut réduire la demande de travail, par exemple lorsquon automatise une chaîne de production dans une usine, ou alors il peut, au contraire, accroître la productivité du travail, par exemple quand on remplace la charrue par un tracteur.
Au niveau macroéconomique et dans le long terme, on observe, toutefois, que le progrès technique a tendance à accroître, dune part, la productivité du travail, cest-à-dire la quantité produite par travailleur et, dautre part, lintensité capitalistique, cest-à-dire la quantité de capital immobilisée pour la production et utilisée. En étant plus rapide dans certains secteurs que dans dautres, le progrès technique joue un rôle très important dans la réallocation des emplois dun secteur vers un autre. Par exemple, dans les vingt-cinq dernières années, dans lindustrie, la productivité du travail a augmenté de plus de 128%. Cela sest traduit par une réallocation massive des emplois depuis lindustrie vers le secteur des services où la valeur ajoutée a crû de plus de 80% mais où laccroissement de la productivité du travail et les progrès techniques ont été beaucoup plus faibles, de lordre de 16%. Cette réallocation se fait sur longue période, mais elle est souvent longue et difficile, notamment parce que les emplois sont créés à certains endroits et détruits à dautres et que ces nouveaux emplois requièrent des compétences différentes.
Globalement, le progrès technique a tendance à modifier le type demploi demandé et les compétences requises, et on observe, en fait, quil a tendance à accroître la demande demplois qualifiés et les rémunérations de lemploi qualifié au détriment de lemploi moins qualifié. Il doit saccompagner dun accroissement et dune adaptation des compétences de la population active et des qualifications. Il peut être source de chômage pour les populations peu qualifiées et donc doit saccompagner de politiques spécifiques.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 135 / 1260090

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Vidéos courtes  Suivre la vie du site Travail, emploi, salaires   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP + AHUNTSIC

Creative Commons License