Qu’est-ce que le LIBOR ?

mercredi 16 octobre 2013

dans le n° de décembre 2012 Finances et développement (la revue du FMI) la réponse à cette question : Qu’est-ce que le Libor ?

Quelques indications si vous voulez aller plus vite.
Le London Interbank Offer Rate (LIBOR) est une estimation des taux d’intérêts prévalant sur le marché monétaire londonien.
Cette estimation est élaborée par la British Banker’s Association (BBA), et publié par l’agence Reuters, Le LIBOR représente le coût de financement des grandes banques internationales.
Chaque jour les banques répondent à cette question : « Quel taux acceptez-vous de payer pour emprunter, si vous deviez en faire la demande et que vous deviez accepter une offre, pour une taille raisonnable, avant 11 heures ? »
Il s’agit donc d’un taux interbancaire offertet c’est pour des prêts en blanc est en blanc (unsecured lending), c’est-à-dire sans qu’un titre soit déposé en garantie.
Le LIBOR est publié à 11h30 (heure de Londres).
Il y plusieurs LIBOR estimés pour 10 devises - dollar américain (USD), livre sterling (GBP), yen (JPY), franc suisse (CHF), dollar canadien (CAD), dollar australien (AUD), couronne danoise (DKK), dollar néo-zélandais (NZD), couronne suédoise (SEK), et euro (EUR) - et 15 maturités (1 jour ou overnight, 1 semaine, 2 semaines, 1 mois, 2 mois, 3 mois, etc. jusqu’à 12 mois). Lorsque les média annoncent un LIBOR c’est le plus souvent celui qui concerne le dollar LIBOR 3 mois.
Le LIBOR est calculé à partir des réponses après une correction pour éliminer les extrêmes.
Les banques communiquent à la fois le taux auquel elles seraient disposées à prêter (LIBOR) et le taux auquel elles seraient prêtes à rémunérer des dépôts (LIBID ou London Interbank Bid). Par exemple, une banque serait prête à recevoir des dépôts en dollars d’une autre banque en les rémunérant à hauteur de 2% par an pour 6 mois, et serait disposée à prêter des dollars à hauteur de 2,1% par an.
Lorsqu’une banque participante soumet ses taux à BBA/Reuters, elle ne peut connaître les taux des autres banques. Si le taux évalué est déterminé par 18 banques, les 4 taux les plus élevés et les 4 taux les plus faibles sont enlevés du panel, et la moyenne est faite sur les 10 taux restants. L’idée est d’enlever 25% des soumissions les plus hautes du panel, et 25% des soumissions les plus basses.
Selon la devise, entre 6 et 18 banques sont utilisées pour les cotations. En 2012, pour le dollar, 18 banques intervenaient : Bank of America, Bank of Tokyo-Mitsubishi UFJ Ltd, Barclays Bank plc, BNP Paribas, Citibank NA,Credit Agricole CIB, Credit Suisse, Deutsche Bank AG, HSBC, JP Morgan Chase, Lloyds Banking Group, Rabobank, Royal Bank of Canada, Société Générale, Sumitomo Mitsui Banking Corporation, The Norinchukin Bank, The Royal Bank of Scotland Group, UBS AG.
Le mode de fixation du LIBOR ne s’appuie pas sur les transactions réelles mais sur les réponses à la question posée aux banques. Elles peuvent donc tricher et c’est ce qu’elles ont fait entre 2005 et 2009 avant que le scandale éclate. La banque Barclays par exemple - mais d’autres aussi - annonçait un taux inférieur à celui qu’elle supportait réellement. Annoncer le vrai taux c’était reconnaître que les prêteurs estimaient la situation de la Barclays "risquée". Il s’agissait de dissimuler les risques pesant sur les banques qui prenaient conscience de la fragilité de leurs bilans (créances douteuses nombreuses). Comme le LIBOR est un indice servant à la fixation d’un très grand nombre de taux (on dit qu’ils sont indexés sur le LIBOR) c’est comme si la boussole de la finance mondiale était faussée...
Les autorités financières de régulation ont réagi en sanctionnant les banques manipulatrices par des amendes et en prévoyant une réforme de la fixation du LIBOR intégrant la prise en compte des opérations réellement effectuées comme c’est le cas pour l’EURIBOR.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 384 / 1308947

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site La monnaie, les banques et le financement.  Suivre la vie du site L’euro et la politique monétaire européenne  Suivre la vie du site Le Système Européen de Banques Centrales  Suivre la vie du site Compléments   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP + AHUNTSIC

Creative Commons License